DAVID LINX

La Chambre Verte intercepte notre second invité lors d’une étape musicale au Théâtre Marni. Il faut dire : notre chanteur a la bougeotte. Difficile de le suivre tant il fourmille de projets en tout genre qui, chacun à leur manière, repoussent les marges traditionnelles du jazz. « Le jazz est le laboratoire parfait pour oser plein de choses », nous confie notre homme. De Miles Davis à Ella Fitzgerald en passant par Kenny Clarke ou Claude Nougaro, David Linx a croisé la route des plus grands dont il s’est inspiré, tant au niveau vocal qu’instrumental. Après un projet en big band consacré à Brel, la sortie d’un second opus de son projet Whistleblowers avec Diederik Wissels et avant de concrétiser en duo aux côtés du bassiste Michel Hatzigiorgiou son projet hommage à leur ami musicien Toots Thielemans, David Linx nous convie cette fois, en première mondiale, à une expérience musicale autour de son groupe qu’il a intitulé « Chronicles »; projet inspiré par le souvenir d’un poème de James Baldwin : « Inventory/ on being 52 » A l’âge précis de 52 ans, entourés de jeunes musiciens talentueux et avant de monter sur la scène du Théâtre Marni, David Linx nous transmet en toute intimité un bout de son histoire musicale et de son rapport à la scène. Nous sommes un vendredi 13, c’est notre jour de chance !

L’émission audio intégrale

Les photos (© Arnaud Ghys)