ROBERTO NEGRO

Qui sait si le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut provoquer une tornade au Texas? Par contre, un accident d’oiseau à Sarajevo peut occasionner un concert à Bruxelles en Solo! Et c’est Roberto Negro qui s’y colle. Une fois n’est pas coutume, La Chambre Verte a un rdv solo improvisé avec Roberto Negro pour évoquer son rapport à la scène avant son concert à la Jazz Station.

Ses deux musiciens retenus de force suite à un accident ornithologique avec l’avion dans lequel ils prenaient place vers Bruxelles, Roberto Negro nous attend pour une rencontre improvisée en solo. L’improvisation est totale, devant et derrière les micros ! Devant les micros, Roberto Negro installe son matériel, prépare son piano … préparé et répète à la hâte un concert pour le moins improvisé. Derrière les micros, l’équipe de La Chambre Verte s’ajuste à la situation et accompagne ce concert en pleine construction, occasion inattendue d’évoquer, seul avec ce pianiste d’exception, ces formes particulières que sont le solo et l’impro. Avant une rencontre avec un public hyper attentif, ce maestro de la fantaisie allie humour, surprise et introspection : il s’en donne à cœur joie pour évoquer son rapport à la scène au micro de La Chambre Verte.

Une fois n’est pas coutume, La Chambre Verte a un rdv solo improvisé avec Roberto Negro avant son concert à la Jazz Station.

L’émission audio intégrale

Les photos (© Arnaud Ghys)